Société

Faut-il être encarté pour exercer le droit d’informer ? La question se pose alors que notre reporter Mikaël Chambru se retrouve devant le tribunal correctionnel parce qu’il n’a pas de carte de presse.

Après avoir été auditionné le 6 décembre 2010 au commissariat de Chambéry, un de nos journalistes, Mikaël Chambru, était ce jeudi 27 janvier 2011 sur le banc des accusés du tribunal correctionnel de Chambéry aux côtés de cinq syndicalistes. Il lui est reproché, selon la convocation en justice qui lui a été adressée le 7 décembre 2010, d'avoir, le 2 novembre dernier, « troublé ou entravé, par des signaux faits en dehors du service ou de tout autre façon la mise en marche ou la circulation des trains ». Pour un tel délit, on risque jusqu’à six mois d’emprisonnement assortis d’une amende et de dommages et intérêts. Cela pourrait tout simplement mettre un terme à l’existence de La Voix des Allobroges. Tout ça parce que Mikaël a fait un reportage sans être détenteur d’une carte de presse. Le droit d’informer serait-il ainsi réservé aux encartés ? On espère que non.

Lire la suite...
 

En Haute-Savoie, des parents d'élèves remettent en cause les évaluations nationales instaurées en primaire depuis trois ans. Ils refusent la mise en concurrence de leurs enfants.

Dès le lundi 17 janvier, les élèves savoyards de CM2 vont devoir bûcher, pour la troisième année consécutive, sur les évaluations nationales en français et mathématiques. Fortement contestées les années précédentes et malgré les changements promis en juin dernier par le ministère de l'Education nationale suite à une concertation avec les parents d'élèves et les enseignants, elles ressembleront à quelques différences près aux précédentes éditions. Cette année encore, des parents d'élèves vont donc se mobiliser pendant une semaine un peu partout en Haute-Savoie pour tenter d'empêcher le bon déroulement de ces évaluations qu'ils considèrent comme « démotivantes, incomplètes et contre-productives ».

Lire la suite...
 

Avec l’arrivée de la nouvelle année, c’était le moment de relever les compteurs de la dernière et de regarder quels ont été vos sujets préférés. L’heure du bilan quoi.

Après avoir été quatre ans dans les kiosques, La Voix est depuis 2009 sur le web. En une année, vous avez pu y découvrir quelques unes de nos archives, mais surtout de nouveaux articles et de nombreuses vidéos originales. Enquête, reportage, politique, montagne, histoire, culture et humour sans oublier la cuisine : le canard savoyard qui ouvre son bec n'a pas chômé en 2010 et s'est même exporté, parfois contre son gré, en dehors des pays de Savoie. La Télé Libre, Le Mouv', Rue89, France 5, Canal +, Arte, Raï-Italia et Le Post ont ainsi repris certains de nos reportages et enquêtes. Ce sont au total un peu moins de 200 articles qui ont été publiés en un an.  Mais La Voix, c'est aussi ses centaines de lecteurs quotidiens, et sans vous, nous ne sommes rien.

Lire la suite...
 

A Albertville, les six caissières du supermarché ED en sont à leur 66e dimanche consécutif de grève et de manifestation. Elles refusent toujours de travailler le dimanche.

Depuis le 11 octobre 2009, Corinne, Peggy, Marie-Anne, Valérie, Agnès et Valérie tiennent bon. Ces six caissières du magasin ED d'Albertville refusent toujours le travail dominical que veut leur imposer leur employeur. Le 7 septembre dernier, la justice leur donnait raison, déboutant alors la direction d'ED qui les accusait d'occupation illégale du parking (voir notre reportage vidéo). Cette dernière a fait appel et la justice rendra sa décision le 15 mars prochain à Chambéry. Qu'importe pour les guerrières, elles sont toujours là, chaque dimanche, sur le parking du supermarché pour défendre leur droit au repos dominical. Et de semaine en semaine, elles font un peu plus parler d'elles en dehors des pays de Savoie, devenant même un véritable symbole de la lutte contre la société de consommation. Après L'HumanitéLa Télé Libre et Le Mouv' en 2010, c'est France Inter qui était là ce dimanche 9 janvier à Albertville pour le tirage des rois...

Lire la suite...
 

Le père noël est annoncé pour la fin de semaine, patient mais il ne pourra guère se fournir dans nos marché de noël d’un niveau assez lamentable. Le père Fred nous dit pourquoi.

Un chalet pour le vin chaud, un autre pour les gaufres, une maison du Père Noël, quatre stands dédiés aux associations et puis… et puis plus rien. Sept malheureux petits chalets en bois.  Pas un de plus. Voilà ce qu’il reste cette année de ce qu’on a bien du mal à appeler encore le marché de Noël de Chambéry. En ce vendredi après-midi de décembre, règne sur la cité des ducs une atmosphère glaciale. Sous un ciel aussi gris que la mine des commerçants qui se gèlent dans leurs chalets, de rares badauds déambulent lentement, sans enthousiasme et le Père Noël semble sur le point de succomber, vaincu autant par l’ennui que par le froid. « OH ! OH ! OH ! »  Spectacle affligeant d’un marché de Noël qui semble vivre son dernier hiver. Lire la suite...

 

La Voix ne remplissant pas son frigo, cialis l’un de nos reporters avait dû gagner sa croûte chez McDonald’s. Il nous avait raconté son expérience. Mais quatre plus tard, seek ça se passe toujours comme ça ?

Avant mon premier jour, je récupère mes deux tenues. Tout juste sorties du placard, elles sentent déjà une odeur indéfinissable, mélange de graisse et d’humidité. Ce parfum va me suivre partout. Dorénavant marquée par McDonald’s, mon odeur identifie mon lieu de travail. Eh oui, j’ai dû me résoudre à postuler chez Ronald à Gilly-sur-Isère. Il faut dire qu’écrire pour La Voix, c’est sympa, mais ça ne nourrit pas son homme. Alors après avoir reçu un relevé de compte inquiétant, il a bien fallu chercher du travail. Lire la suite...

 

Suite au blocage du « train d'enfer », sept activistes du Ganva – dont un Savoyard – étaient jugés hier devant le tribunal correctionnel de Caen. Ils risquent deux à trois mois de prison avec sursis.

Le 5 novembre dernier, cinq militants du Groupe d’action non violente antinucléaire (Ganva) - dont l'un était un Savoyard (voir son interview) - s’étaient enchaînés aux rails à Caen, retardant pendant plus de trois heures un convoi de déchets nucléaires alors en route vers Gorleben, en Allemagne. Après avoir été violemment évacué par les forces de l'ordre, ils avaient été placés en garde-à-vue pendant 24 heures, mis sous contrôle judiciaire, puis laissé en liberté en échange du versement d'une caution de 16 500 euros. C'est hier, le 8 décembre, que les militants antinucléaires du Ganva étaient jugés devant le tribunal correctionnel de Caen pour « entrave à la mise en marche ou à la circulation d’un véhicule de chemin de fer ».

Lire la suite...
 

Ça se complique pour Annecy 2018. Les deux seuls membres français du CIO seraient proches de jeter l'éponge, sûrs de l'échec de la candidature savoyarde.

Depuis dimanche et les révélations de L'Equipe, la candidature d'Annecy à l'organisation des jeux olympiques d'hiver de 2018 alimente sans discontinuité la chronique dans tous les médias. C'est que, selon le quotidien sportif, Jean-Claude Killy et Guy Drut - les deux seuls membres français du CIO - ont décidé de prendre du recul, estimant que le dossier annecien serait mort avant même d'avoir été déposé officiellement au CIO le 11 janvier prochain. En cause, une candidature mal ficelée de la préfecture de Haute-Savoie en regard de celles des deux autres villes requérantes - Munich et Pyeongchang : pas assez de moyens, ni financiers, ni humains. On croirait presque entendre le comité anti-olympique (CAO). Lire la suite...

 

Présenté à la Biolle, salve le documentaire Ces fromages qu’on assassine propose une sorte de tour du monde des producteurs de fromage. Un chemin qui entraîne Fred jusqu’à l’impasse industrielle.

« On a eu l’idée de faire ce film sous forme de road-movie, drug parce que, finalement, le fromage, c’est la France… » De la salle un Et vice et versa ! aurait pu jaillir, mais non, rien.  Micro en main, il paraît encore tout essoufflé.  Essoufflé et un peu perdu aussi. Enfin, il faut dire qu’il y a encore quelques heures il était encore à Paris, à mille lieux de se souvenir qu’il devait venir parler de son film, et dut, à la dernière minute, sauter dans un TGV direction Aix-les-Bains avant de débarquer ici in extrémis. Il est 22h30 ce jeudi 11 novembre et, à La Biolle, le Festival du Film vient de diffuser le documentaire de Jean-Charles Deniau (co-réalisé avec Joël Santoni), Ces fromages qu’on assassine.

Lire la suite...
 

Le "train de l'enfer" vient d’arriver à destination en Allemagne, malgré les blocages des anti-nucléaire. Témoignage d’un Savoyard qui s’était enchaîné sur des rails à Caen.

Le 5 novembre dernier, onze activistes du Ganva (Groupe d'actions non violentes antinucléaires) ont bloqué pendant 3 h 30 à Caen le "train de l'enfer", un transport de déchets nucléaires parti de Valogne (Manche) en fin de matinée pour rejoindre Gorleben, en Allemagne. En participant à cette action de désobéissance civile, ils souhaitent dénoncer l'industrie nucléaire qui occasionne ces transports. Délogés par les forces de l'ordre, sept d'entre eux ont été maintenus en garde à vue pendant 24 heures avant d'être remis en liberté sous contrôle judiciaire jusqu'au procès, le 8 décembre prochain. Trois activistes, parmi lesquels un Savoyard – Damien, ont été sérieusement blessés lors de l'intervention policière. Ils ont porté plainte contre X « pour violences aggravées ». De retour en Savoie, Damien se confie à La Voix.

Lire la suite...
 


Page 10 de 13

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière