L’Etat a-t-il mis la charrue avant les bouquetins ?

Dans le massif du Bargy, les bouquetins payent-ils le prix d’une psychose sanitaire ? Entre partialité et méconnaissance, chronologie d’un dossier mal géré. Lire la suite

« Il y a sans cesse des destructions »

Archéologue de la Maurienne, René Chemin a recensé tous ses vestiges. Il en a lui-même trouvé beaucoup alors que la vallée subissait une multitudes de saccages. Interview. Lire la suite

La voué rien qu'en patoué

La Voix lance un site 100 % langue savoyarde, sur lequel sera notamment diffusée notre série de reportages A l'espéraz. Retrouvez sur ce site une voué rien qu'en patoué. Lire la suite

http://lavoixdesallobroges.org/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/958299bouqutein_3.jpg http://lavoixdesallobroges.org/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/5298321385933_10202452117173237_745506749_n.jpg http://lavoixdesallobroges.org/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/348187141016115033427245.png
http://lavoixdesallobroges.org/environnement/722-elimination-des-bouquetins-du-massif-du-bargy http://lavoixdesallobroges.org/histoire/726-itw-rene-chemin-archeologie-de-la-maurienne http://lavoixdesallobroges.org/la-voue/727-a-lesperaz-nouveau-site-de-la-voue-100-patois-savoyard

  • « On doit me laisser cultiver »

    Le maraicher d'Annemasse a fait annuler la modification du PLU qui mettait en péril son exploitation. Une victoire retentissante face à la mairie, qui ne lâche pas pour autant l'affaire. Interview.

    Malgré les condamnations et les défaites devant les tribunaux, il n'a jamais lâché. La semaine dernière, ça a payé. Dans l'affaire l'opposant à la mairie d'Annemasse pour sa demande d'annulation de la modification du PLU qui rendait constructible une partie essentielle de son exploitation, Pierre GrandChamp a gagné. La Cour administrative d'appel de Lyon a annulé ce nouveau PLU, jugé incompatible avec la poursuite d'une activité agricole dans la commune. Un rebondissement retentissant dans cette affaire qui agite Annemasse depuis des années, le projet de vente du terrain municipal exploité par Pierre Grandchamp en vue de construire une mosquée l'ayant envenimée, faisant dériver le sujet en le rendant particulièrement passionnel. Aujourd'hui, l'histoire est loin d'être terminée, mais pour Pierre Grandchamp, cette victoire est synonyme d'espoir. Celui de pouvoir continuer son métier, et peut-être de transmettre son exploitation à ses fils...

 
  • « Il y a sans cesse des destructions »

    Archéologue de la Maurienne, René Chemin a recensé tous ses vestiges. Il en a lui-même trouvé beaucoup alors que la vallée subissait une multitude de saccages. Interview d'un retraité toujours actif. 

    Depuis les années 1960, René Chemin scrute la Maurienne et découvre ses vestiges archéologiques. Un travail colossal réalisé par cet autodidacte qui a largement contribué à la connaissance de sa vallée. En témoigne Archéologie de la Maurienne, livre publié l'année dernière pour les travaux de la société d'Histoire et d'archéologie de Maurienne. Un recueil de découvertes qui permet de remonter le temps d'une terre à l'histoire multi millénaires. Ce livre dénonce par ailleurs les saccages archéologiques que connait une Maurienne négligée par les services administratifs de l'archéologie qui laisseraient nombres de chantiers détruire des sites. René Chemin soulève également la problématique posée par les détectoristes, ces amateurs qui accumulent des trouvailles que l'administration ne veut pas voir, bien qu'elles puissent éclairer notre passé. Surtout en Maurienne où ils seraient quasi les seuls à chercher, avec René.

 
  • Le rempart kurde

    Pour Berto, le Kurdistan serait le meilleur rempart face la terreur djihadiste au Moyen Orient. Mais pour vaincre l'Etat islamiste, il faudrait un Etat kurde. Avis aux occidentaux.

    Dans les années 1960 et 70, je fus l’un des rares reporters de guerre à m’intéresser aux Kurdes. Plusieurs fois j’ai passé clandestinement les frontières d’Iran et d’Irak pour rejoindre les peshmergas en lutte contre les gouvernements tyranniques de Bagdad ou de Téhéran, puis contre le régime de Saddam Hussein et la République islamique de Khomeiny. Il m’est arrivé d’être arrêté, houspillé, et finalement relâché car dans les situations dangereuses, je savais très bien jouer les innocents. Je m’étais trouvé un métier en or pour justifier ma présence dans les zones interdites aux touristes : l’archéologie. J’étais toujours en quête d’un bas-relief assyrien ou d’un tombeau achéménide perdu dans les montagnes. Lorsque mes geôliers me demandaient : « mais vous ne savez pas qu’il y a une guerre ici ? » Une guerre, mon dieu non ! Les journaux n’en ont jamais parlé. Il y a une guerre, vraiment ? Si oui, elle est secrète. Comment vouliez-vous que je le sache ?

 
  • A l'espéraz : la voué rien qu'en patoué

    La Voix lance un site 100 % langue savoyarde, sur lequel sera notamment diffusée notre série de reportages A l'espéraz. Retrouvez sur ce site sa présentation, et bientôt les premiers sujets.

    Le patois, en parler c'est bien, le parler, c'est bien mieux. Tel est la devise de La Voix depuis que nous avons choisi de traiter de la langue savoyarde avec notre spécialiste du sujet, le patoisan Dominique Vuillerot. Aujourd'hui, on passe à la vitesse supérieure en lançant un nouveau site entièrement consacré à cette langue en voie de disparition, qu'on l'appelle patois, francoprovençal, arpitan ou comme on voudra. alesperaz.com n'utilisera en tout cas que ce langage qu'on souhaite préserver et promouvoir. On espère surtout inviter ainsi à l'apprendre et à mieux le connaître en s'immergeant dans un espace où il sera le mode naturel d'expression. Alors rendez-vous sur ce nouveau site pour vous mettre dans l'ambiance, en attendant la diffusion la semaine prochaine du premier reportage de notre série réalisée par Dominique et Mikael Chambru. Elle sera aussi diffusée dans La Voix, mais sera vraiment chez elle dans cette nouvelle voué rien qu'en patoué !

 
  • Le peuple de Savoie doit prendre en main son avenir !

    Sur la ligne des états généraux annoncés par Hervé Gaymard, le MRS organise des conférences-débat sur l'avenir institutionnel d'une Savoie réunifiée. A vos doléances.

    Si la nouvelle carte des régions a été votée au Parlement en première lecture en juillet dernier, la réforme territoriale est loin d'être une affaire entendue. D'ici fin octobre, la seconde partie du texte, le projet de loi « nouvelle organisation territoriale de la République » redéfinissant les missions et compétences de chaque collectivité devrait être examiné à son tour au Parlement. Objectif affiché : renforcer les nouvelles régions par le transfert de compétences retirées aux départements. Vidés de leur substance progressivement, ceux-ci n'auraient alors plus qu'à s'effacer de la carte, d'ici 2020 dit-on ça et là. L'incertitude domine encore sur leur véritable sort, mais même si cette disparition des départements ne devait pas avoir lieu, quel serait l'intérêt de départements fantômes sans aucune compétence ?

 
  • « Il n'y a pas de meilleure com' »

    Le Savoisien Fabrice Dugerdil va passer par la case prison. Il n'a pas cherché à l'éviter, faisant de cette incarcération une question de principe. Et un super plan de com'. Interview.

    Après être passé devant une juge d'application des peines du TGI de Bonneville le 16 septembre, Fabrice Dugerdil a reçu la semaine dernière son verdict. La notification d'une incarcération pour trois mois, suite à sa condamnation par la Cour d'appel de Chambéry en janvier 2012. Il était poursuivi pour avoir refusé de présenter ses papiers à un gendarme qui l'avait arrêté pour des plaques d'immatriculation non conformes (voir notre reportage). D'après cet homme doté du titre de ministre de l'Intérieur du Gouvernement provisoire de l'Etat de Savoie, ce sont les gendarmes qui étaient en tord en se trouvant sur un territoire neutralisé comme le stipule le traité d'annexion de la Savoie de 1860. La justice en a décidé autrement, et le Savoisien va donc bientôt se retrouver derrière les barreaux. Un séjour en prison qu'il perçoit aujourd'hui comme le meilleur plan de com' possible pour la cause savoisienne.

 


Page 1 de 96

Notre fil twitter

Nos dernières vidéos

Vos produits savoyards

Bannière