« Il y a sans cesse des destructions »

Archéologue de la Maurienne, René Chemin a recensé tous ses vestiges. Il en a lui-même trouvé beaucoup alors que la vallée subissait une multitudes de saccages. Interview. Lire la suite

La voué rien qu'en patoué

La Voix lance un site 100 % langue savoyarde, sur lequel sera notamment diffusée notre série de reportages A l'espéraz. Retrouvez sur ce site une voué rien qu'en patoué. Lire la suite

Paroles de Charlies

Devenus l'incarnation d'un vent de révolte contre le terrorisme qui a frappé Paris, les Charlies défilaient dimanche à Chambéry comme dans toute la France. Pour dire quoi ? Lire la suite

http://lavoixdesallobroges.org/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/5298321385933_10202452117173237_745506749_n.jpg http://lavoixdesallobroges.org/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/348187141016115033427245.png http://lavoixdesallobroges.org/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/331080charlie_4.jpg
http://lavoixdesallobroges.org/histoire/726-itw-rene-chemin-archeologie-de-la-maurienne http://lavoixdesallobroges.org/la-voue/727-a-lesperaz-nouveau-site-de-la-voue-100-patois-savoyard http://lavoixdesallobroges.org/societe/736-temoignages-de-charlie-maarche-11-janvier-chambery

  • Pourquoi il faut enseigner l'histoire savoyarde

    Apprendre le passé de son lieu de vie est concernant pour les élèves, mais ce n'est pas au programme. L'éducation nationale finira-t-elle par le comprendre en y intégrant l'histoire régionale ?

    Depuis l'annexion de la Savoie à la France en 1860, la question de l'enseignement de l'histoire de Savoie dans les établissements scolaires des deux départements savoyards a été lancinante et récurrente, que ce soit à des fins purement scientifique et pédagogiques, ou à d'autres fins plus politiques. Si cette question se pose et revient sans cesse chez ceux qui s'intéresse à l'histoire et à la culture savoyarde, c'est parce qu'elle est pertinente : la Savoie, ancienne principauté médiévale héritière du royaume de Bourgogne, devenue au XVIIIe siècle le royaume de Piémont-Sardaigne n'a aucune histoire « nationale » commune avec la France avant 1860 (hormis l'épisode révolutionnaire et napoléonien de 1792-1814). Hugues Capet, Philippe-Auguste, Philippe le Bel, Louis XI, Louis XIV et Louis XVI n'ont jamais régné en Savoie. Jeanne d'Arc n'a pas libéré la Savoie des troupes anglaises : ce n'était pas la peine. La construction et le renforcement de l'Etat monarchique français ne concerne pas la Savoie...

 
  • Paroles de Charlies

    Devenus l'incarnation d'un vent de révolte contre le terrorisme qui a frappé Paris, les Charlies défilaient dimanche à Chambéry comme dans toute la France. Pour dire quoi ?

    Après le massacre à Charlie Hebdo mercredi dernier et les prises d’otages meurtrières de vendredi, la France est descendue dans la rue ce dimanche. A l’unisson du pays, la Savoie, elle aussi, s’est mobilisée. A Chambéry la vague républicaine s’est engouffrée lentement à travers rues et boulevards, transformant pendant plus de 2 heures le centre de la cité des ducs en parcours sanctifié d’une immense procession silencieuse. En tête du cortège, les écharpes tricolores des Dantin, Giroud, Dord, Laclais et consorts et, dans leurs dos, le souffle brûlant d’un impressionnant serpentin multicolore composé d’une foule de près de 20 000 personnes. La Voix s’est fondue dans la mêlée afin de tendre l’oreille vers ce peuple jeté sur le pavé pour dire merde au terrorisme. Immersion au milieu des Charlies et de leurs états d’esprit.

 
  • Recettes pour vos assiettes

    Alors que sort son film Regards sur nos assiettes, Pierre Beccu livre à La Voix ses conseils pour des menus de réveillon respectant le terroir et la saison, entre polente et cardons.

    «Et qu’est-ce qu’on mange pour les fêtes ? » Sempiternelle question ontologique revenant sur le tapis de cheminée, telle une ritournelle hivernale, dès les premières brumes de décembre. Elle semble cette année trouver un écho particulier avec le tout dernier film de Pierre Beccu. Pendant près de 4 années le documentariste bauju a suivi, de près ou de loin, les déambulations bucoliques de six « d’jeuns » étudiants en géographie d’Annecy, enquêtant caméra au poing sur nos habitudes alimentaires et leurs conséquences sur notre « life » de tous les jours. Loin de vouloir donner dans la leçon de vie façon Marc Jolivet, Regards sur nos assiettes interroge de manière ludique notre pain quotidien. Et finit par tracer des pistes qui démontrent qu’au-delà des autoroutes linéaires de la consommation massive, il existe des chemins de traverses joyeux et chaotiques menant à des producteurs intègres qui, mine de rien, nourrissent aussi notre belle Savoie.

 
  • Mais où est Charlie, nom de dieu ?!

    La vague des Charlies a engendré un vaste troupeau d'êtres pressés et frustrés de ne pouvoir acheter leur nouveau canard préféré. Le professeur Claudius en témoigne.

    Comme tout le monde, il me le fallait. Animé par cette étrange pulsion de possession, je sautai donc dans ma caisse, et dévalai plein gaz la montagne. Prenant tous les virages à l’envers, j’enfourchai chaque porte. Le pire slalom de l’histoire. Et finis naturellement par débouler dans mon élan, du sable encore plein les yeux, dans le kiosque le plus proche de chez moi, là, presque au pied de mon lit. Précipitation vaine. J’avais beau zieuter le moindre présentoir dans un mélange de frénésie et d’impatience mal contrôlée ; rien. Charlie s’était déjà fait la malle. Et avec lui tous les autres titres de la presse nationale. C’est à peine s’il restait un exemplaire de La Tribune qui semblait me dire : « S’il te plait, adopte-moi ! » Faut pas déconner non plus ! Une nouvelle fois, je bondis dans ma bagnole à la marque aux chevrons.

 
  • Spleen de Noël

    Berto se remet à penser au sens de la vie, à notre rapport à la terre, au ciel, et au temps des cavernes où il se verrait bien en peintre thaumaturge. Le spleen de noël, quoi.

    Chaque année, à l’approche de noël, il me prend l’envie de pontifier. Étrange n’est-ce pas ? Pourtant cette fois-ci, je ne vais essayer de ne pas le faire et me contenter de partager une réflexion ontologique avec vous. Je ne vais pas accumuler de « puisse » du genre « puissent les hommes prendre conscience de ». Je ne vais surtout pas formuler de souhait. Simplement, le plus simplement du monde, je vais reposer la question que tous les philosophes se posent depuis l’aube des temps. Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ?

 
  • Festival de La Biolle, retour aux origines

    Depuis 30 ans, La Biolle célèbre le cinéma et la ruralité dans un festival à nul autre pareil. Alors que débute aujourd'hui sa nouvelle édition, Fred revient sur son histoire.

    30 piges. Et vous, vous faisiez quoi il y a 30 piges ? Peut-être étiez-vous en train de tripatouiller votre tout nouveau décodeur Canal + en maudissant le malheureux boîtier incapable de vous fournir la moindre image nette, ou vous trémoussiez-vous frénétiquement sur l’air synthétisé des « Sunlights des tropiques » de notre Steevie Wonder national, Gilbert Montagné, ou encore étiez-vous tout entier occupé à fêter la chevauchée victorieuse du « Blaireau » Hinault dans la touffeur de son ultime Tour (d’honneur) maîtrisé de la tête et des épaules ? Eux, une poignée de Biollans, s’échinaient alors à monter brique par brique la structure d’un festival atypique qui fait encore référence aujourd’hui. Coup d’œil dans le rétro.

 


Page 1 de 97

Notre fil twitter

Nos dernières vidéos

Vos produits savoyards

Bannière