Société

Deux jours après l’impressionnante mobilisation dans le Val di Susa contre le projet de TGV Lyon-Turin, voici la vidéo de cette manifestation où les NO-TAV ont tenté de prendre d'assaut le site de la Maddalena.

Après l'interruption provisoire du chantier du TGV Lyon-Turin suite à sa tentative de prise d'assaut par les militants No-tav lors de la manifestation du 3 juillet dernier, les travaux ont depuis repris sous une étroite protection. 2 000 policiers sont mobilisés pour permettre le percement de la galerie de la Maddalena. Selon la coordination No-Tav, le dispositif militaire mis en place contre l'opposition populaire coûtera 868 millions d'euros pour 56 mois de travaux, soit deux fois plus que la valeur du financement de l'Union européenne qui s'élève à 417 millions d'euros. Et ce alors que les travaux de la galerie de la Maddalena à proprement dit ne coûterait que 143 millions d'euros. En extrapolant pour les quinze années de travaux de prévues pour la construction de ce tunnel de 57 km, la coordination No-Tav annonce un coût de 2,79 milliards d'euro pour la défense militaire du chantier. Du côté du gouvernement italien, le ministre de l'Intérieur, Roberto Maroni, reste ferme : « je confirme que cette infrastructure sera réalisée et que les mesures de sécurité seront garanties ».

Lire la suite...
 

Des dizaines de milliers de militants No-Tav ont pris d'assaut la Maddalena d'où ils avaient expulsé en début de semaine. Ils ont réussi à stopper le chantier. Premières images en provenance du Vai di Suza.

Dès 9 heures ce dimanche matin, des dizaines de milliers de militants No-Tav ont convergé vers Chiomonte, dans le Val di Susa, pour s'opposer au projet de TGV Lyon-Turin. Un projet de nouvelle liaison ferroviaire à travers les Alpes prévoyant notamment de creuser le plus long tunnel d’Europe (plus de 50km) dans une montagne contenant des roches riches en amiante et en uranium. Lancé en 2001, le projet devrait être achevé vers 2023 et coûter la modique somme de 25 milliards d’euros. L'objectif de cette manifestation était de prendre d'assaut le chantier qui avait débuté lundi dans la zone dite de Maddalena, après que les No-Tav en aient été expulsés violemment par les forces de l'ordre italienne (voir notre article). Des départs étaient prévus de plusieurs villages. La Voix était dans le cortège de Giaglione.

Lire la suite...
 

A Albertville, les guerrières du dimanche en sont à leur 88ème jour de grève. Elles manifestent toujours contre le travail dominical que leur impose leur direction. Visite au front sur le parking d'ED.

Le 15 mars dernier, les six caissières grévistes du magasin ED d'Albertville étaient devant le tribunal de Chambéry poursuivies par leur employeur pour avoir bloqué l'accès au magasin dans le cadre de leur mobilisation hebdomadaire contre le travail dominical obligatoire (voir notre reportage). Le 14 avril, la justice leur a une nouvelle fois donné raison, comme le 7 septembre 2010 (voir notre reportage). Depuis Corinne, Peggy, Marie-Anne, Valérie, Agnès et Valérie tiennent bon et sont toujours, chaque dimanche, sur le parking avec celles et ceux qui les soutiennent. Du coup, le 19 juin, La Voix est retournée à Albertville pour voir où elles en sont de leur lutte pour le droit au repos dominical. Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas encore gagné pour les caissières. Plus que jamais, le bras de fer continue.

Lire la suite...
 

La Voix vient de réaliser un documentaire sur la sédentarisation des gens du voyage. Il sera diffusé en avant-première le 18 juin à La Roche-sur-Foron. En voici déjà la bande annonce.

Un festival sur les gens du voyage se tiendra au parc des expositions de La Roche-sur-Foron les 18 et 19 juin prochains. Organisé par un collectif d'associations, il entend faire découvrir la culture tzigane aux Savoyard et présenter un autre regard sur ces citoyens français dont l'image négative est souvent répandue dans la population. A cette occasion, un documentaire réalisé par La Voix des Allobroges et Librinfo, Gens du voyage sans toit ni voix, sera diffusé le 18 juin à 18h30. Nous sommes allés à la rencontre de plusieurs familles de gens du voyage, dans les agglomérations d'Annecy et d'Annemasse, pour leur donner la parole, découvrir leurs conditions de vie quotidienne et leur désir – ou non – de se sédentariser, ainsi que les réponses politiques apportées par les pouvoirs publiques. La projection du documentaire sera suivi d'un débat sur le sujet avec des élus savoyards de tout bord politique.

Lire la suite...
 

Reporters sans frontière et un titulaire du Prix Albert Londres considèrent Mikaël Chambru comme un confrère. Avec d’autres journalistes, pilule ils nous apportent leur soutien dans nos péripéties judiciaires.

Le 15 septembre prochain, cheap Mikaël Chambru retrouvera le banc des accusés. Le parquet de Chambéry l’a souhaité en faisant appel de la relaxe prononcée par le tribunal correctionnel (voir cet article). Il accuse ainsi à nouveau notre reporter d’avoir entravé la circulation des trains, nurse tout ça parce qu’il n’avait pas de carte de presse lorsqu’il a couvert ce qui était une manifestation. Qu’elle ait ou non été illégale n’est pas notre affaire. Nous avions le droit, si ce n’est le devoir, de vous en faire part et donc d’être présent sur les lieux. Le fait que Mikaël ne soit pas détenteur d’une carte de presse n’y change rien, bien que le parquet semble vouloir une nouvelle jurisprudence sur le droit à l’information. Qu’il sache néanmoins que nous bénéficions du soutien de journalistes, et pas des moindres. Encartés ou pas, ils nous considèrent, eux, comme des confrères.

Lire la suite...
 

A Challes-les-Eaux, une cinquantaine de cyclistes ont tracé eux-mêmes la traversée cyclable de l'ancienne RN6 que la mairie refuse de faire. Une action spectaculaire et symbolique « pour la sécurité des cyclistes ».

Dans le cadre du Printemps du vélo qui s'est déroulé du 23 au 29 mai dernier, l'association Roue Libre a décidé de passer au braquet supérieur pour cette édition 2011. Outre un programme plus musclé que les années précédentes, l'association pour la promotion du déplacement à vélo en Savoie a organisé une action spectaculaire et symbolique le 28 mai dernier, à l'entrée nord de Challes-les-Eaux. Face au blocage du maire de la commune qui refuse de « réaliser la traversée de la route ex nationale 6 », une cinquantaine de cyclistes l'ont aménagé eux-mêmes, pour « mettre un terme à ce point noir pour tous les modes de déplacement doux ». Pendant près d'une heure, gilet fluorescent sur les épaules et bonne humeur à partager, ils ont ralenti la circulation automobile et directement tracé la traversée cyclable sur la voirie. En plus, ils se sont appliqués...

Lire la suite...
 

Magazine consacré à la vie noctambule du bassin chambérien, buy Night People va fêter ses six ans d’existence en grande pompe.  Et devant ses pages pleines de vide, nurse Fred se demande à quoi on sert…

Et si on prolongeait de manière un tantinet décalée le débat lancé il y a deux semaines, site lors de la conférence que La Voix a co-organisé (voir ici, et pour un reportage vidéo), sur la place des médias dit alternatifs ? Avec une forme un peu spéciale d’alternative à la presse d’information dite, elle, dominante, qui renvoie plutôt à une version papier glacé de la télé réalité. Penchons-nous ainsi sur Night people, un titre débarqué à Chambé en 2005. Cette même année où La Voix s’installait chez vos marchands de journaux, ce mensuel gratuit prenait pour sa part place dans les bars, discothèques ou autres commerces du bassin chambérien. Et force est de constater qu’alors que notre canard allobroge a été contraint de se réfugier sur le web faute de rentabilité, Night People va fêter ses six ans, toujours aussi flamboyant, bien qu’il soit assurément tout proche du degré zéro de l’info.

Lire la suite...
 

Trois associations savoyardes voudraient nous faire adopter le pingouin – la  mascotte de Linux et plus largement des logiciels libres – pour aller vers un monde plus libre. Vos ordinateurs sont-ils prêts ?

Pour la deuxième année consécutive, trois associations savoyardes – des GUL (Groupes d'utilisateurs Linux) ou des LUG (la même chose en anglais) – organisent le 21 mai prochain des installs party en pays de Savoie. Cela se déroulera simultanément à Annecy avec Agu3l, à Chambéry avec Alpinux et à Saint-Jean-de-Maurienne avec Marmottux. Derrière ce nom un peu barbare se cache une manifestation dont l'objectif est de faire découvrir, initier et convertir les Savoyards à l'esprit du pingouin, dit autrement, les logiciels libres et plus particulièrement le système d'exploitation Linux. Leur credo est simple : la démocratisation de l'informatique passera nécessairement par les logiciels libres, et il s'agit là d'un enjeu majeur de société. Tout serait donc une histoire de pingouin. Cela fait maintenant vingt ans que cela dure.

Lire la suite...
 

Et de dix-huit. Les trains de déchets atomiques continuent de traverser le département de la Savoie, de Modane à Aix-les-Bains. Cela dure depuis 2007, dans l'opacité complète.

« Circulez y a rien à voir ! » C'est le message véhiculé depuis quatre ans par l'Etat français qui ne souhaite pas faire savoir que des déchets nucléaires transitent régulièrement par la Savoie. Un nouveau convoi atomique est passé aujourd'hui, lundi 9 mai, transitant par les différentes gares du département : Modane, Saint-Jean-de-Maurienne, Montmélian, Chambéry et Aix-les-Bains pour ne citer que les plus importantes. En provenance d'Italie, ce train transportant du combustible usé hautement radioactif va rejoindre d'ici mardi le terminal ferroviaire de Valognes (Manche). Ce sont une nouvelle fois les militants écologistes de Sortir du nucléaire 73, via leur inspection citoyenne, qui ont rendu public l'existence de ce transit, son parcours et ses horaires. Mais s'ils n'étaient pas là pour évoquer le sujet et rappeler que la France sert aujourd'hui de poubelle nucléaire, qui le saurait ?

Lire la suite...
 

Alors qu'on a jamais autant parler du projet de stade de 42 000 places sur le Pâquier,  les anti-JO étaient peu nombreux à manifester samedi à Annecy. Mais toujours aussi déterminés.

Le 30 avril dernier, tout au plus 200 personnes ont participé à la marche organisée par le Comité anti-olympique pour que le Pâquier reste un espace public ouvert à tous. C'est quatre fois moins que lors de la précédente manifestation du 20 novembre 2010 (voir notre reportage vidéo). Une mobilisation en nette baisse, d'autant plus surprenante que, depuis plusieurs semaines, des centaines d'Anneciens signent la pétition du CAO contre le projet de construction d'un stade de 42 000 places sur le Pâquier pour les cérémonies d'ouverture et de clôture des JO (voir notre reportage vidéo). Qu'importe pour les anti-JO, ils continuent de dénoncer « un projet prétentieux et un dossier tardif, indécis et très léger ». Dans le cortège, nous avons croisé peu de têtes habituelles des manifestations anti-JO, peu de militants... il y avait surtout de simples citoyens Anneciens, plutôt remonté contre Annecy 2018. Ce sont eux que nous sommes allés interroger. Lire la suite...

 


Page 8 de 13

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière