Tribune Libre

Ses racines le renvoient au bled par-delà la Méditerranée, mais Azzedine est un natif de Savoie. Un gars du pays quoi, qui s’est fondu dans le décor comme une merguez dans la polenta.

Il y a peut-être un Mektoub (le destin, c'est écrit), car comment expliquer que la venue des Algériens - qu'ils aient été des immigrés ou des rapatriés après la guerre d'Algérie - se soit faite en fonction de leur provenance. Chacun a finalement presque retrouvé en France le bout de terre qu'il a laissé derrière lui. Ainsi, des Oranais ont atterri à Marseille à proximité de la mer. Des Algérois à Paris, capitale oblige, et des Constantinois ou des Sétifois dans les Alpes, avec l’air pur des montagnes de part et d'autre de la Méditerranée... Pour ma part, ou plus justement celle de mes parents, après moult déménagements du fait de l'appartenance de mon père à la Grande Muette, c'est finalement en Savoie que nous avons atterri... Enfin, quand je dis nous, je parle encore et toujours de mes parents.

Lire la suite...
 

Vivre en Tarentaise appelle aujourd’hui à stopper le bétonnage de la vallée de l’or blanc. Faut-il arrêter toute construction pour imposer la rénovation ?

Le marché des sports d’hiver plafonne. Et pourtant chaque année, order pour compenser la lente érosion du nombre de lits touristiques disponibles (les propriétaires ne veulent plus louer une fois leur investissement amorti), nos élus autorisent de nouvelles constructions au détriment des espaces naturels alors que la vallée dispose déjà de 360 000 lits touristiques. Depuis quelques années des stations ont obtenu l’autorisation de construire des lits supplémentaires : Sainte Foy 3000, Valmorel 3000, La Tania 1500. Les Arcs envisagent de construire 3000 lits, Vallandry 600, Villaroger 650 sur un portefeuille accordé dans le passé. Aime La Plagne a déposé un dossier pour 2500 lits supplémentaires… Soit un total d’environ 15 000 lits à construire dans les prochaines années ... et Vivre en Tarentaise ne sait pas tout ! Lire la suite...

 

L’audience de ce matin 29 novembre confirme la débâcle judiciaire du dossier de pollution majeure aux dioxines de Gilly sur Isère. La parole est à l'ACALP, qui a quitté la salle d'audience.

Après avoir subi la dissolution scandaleuse du SIMIGEDA pour échapper aux poursuites pénales engagées contre lui, les parties civiles ont entendu des plaidoiries au cours desquelles l’avocat du Préfet BISCH n’a pas hésité à mettre en cause la vie privée de la juge d’instruction sans qu’aucun magistrat ne réagisse, tandis que M. GIBELLO faisait plaider qu’il avait été battu aux élections et qu’il souhaitait tourner la page... Après l’avoir entendu accuser l’Acalp de poursuivre un but politique contre Michel Barnier alors que l’action d’Acalp a toujours été de défendre les victimes. C’est alors que le tribunal a refusé de joindre les citations directes délivrées contre MM. BISCH et GIBELLO avec la procédure pénale visant NOVERGIE. Lire la suite...

 

Accusé par le maire d’Ugine d’avoir empêché la mise aux normes de l’incinérateur de Gilly, Michel Roulet fait une mise au point à la veille du nouveau procès de l’affaire de la dioxine.

Les 29 et 30 novembre, un préfet, l’ancien responsable de la DRIRE (directions régionales de l'industrie, de la recherche et de l'environnement) et Albert Gibello, ancien maire d'Albertville et ex-président du SIMIGEDA (syndicat des ordures ménagères) seront cités à comparaître devant le tribunal d’Albertville suite à l'affaire de l’incinérateur de Gilly sur Isère. Traitant de cette même affaire, un article du journal La Savoie" du 15 octobre a donné la parole au maire d'Ugine, Franck Lombard. Ce dernier déclara ainsi qu’en 1995, un élu de l’opposition à Albertville, Michel Roulet,  « a tout fait pour que la remise aux normes du four n'aboutisse pas ». Michel Roulet, élu au SIMIGEDA de 1995 A 2001, réfute cette accusation dans un droit de réponse envoyé à La Savoie, que nous publions à la veille de ce nouveau procès.

Lire la suite...
 

Le MRS organise le 23 octobre le sommet du Mont Dolent afin d’apprendre de nos voisins pour réformer en Savoie en accord avec notre nature. La Voix passe le message.

Le Mont Blanc est connu de tous comme le plus haut sommet d’Europe, illness mais peu de gens, find même parmi les Savoyards, tadalafil connaissent le Mont Dolent. C’est pourtant un beau sommet de 3.820 mètres qui se trouve entre les Grandes Jorasses et l’Aiguille d’Argentière, un sommet que l’on peut admirer depuis La Foully dans le Val Ferret suisse. Peu connu, le Mont Dolent n’en est pas moins remarquable, et même unique ! Il est le seul point de rencontre des frontières française, italienne et suisse ! C’est donc le sommet où convergent les pays de Savoie, Le Valais et la Vallée d’Aoste, trois territoires à la fois semblables et très différents.

Lire la suite...
 

Sensés lutter contre le terrorisme international, nos chasseurs alpins œuvrent-ils plutôt à la mainmise de l’Inde sur l’Afghanistan ? Et oui, c’est le quart d’heure géopolitique.

Pour qui nos chasseurs alpins du 27ème BCA , du 13ème BCA et bientôt du 7ème BCA sécurisent-ils principalement l'axe routier qui traverse la province de la Kapisa du nord au sud lorsqu'ils interviennent en Afghanistan ? Plus largement, pour qui se bat la France en Afghanistan ? Certes, le ministère de la Défense nous indique que la mission fixée à la France par les Etats-Unis est de sécuriser les zones placées sous sa responsabilité pour permettre les opérations de développement, de reconstruction et le déploiement des services de l'Etat afghan. En deuxième lieu, il s'agit de soutenir la montée en puissance de l'armée nationale afghane pour lui permettre de reprendre à son compte ces missions de sécurisation. Lire la suite...

 

Réagissant au projet de pole métropolitain d'Etienne Blanc et Martial Saddier, le MRS appelle au rattachement du pays de Gex à la Savoie.

La question de la relation Transfrontalière de Genève et des territoires français entrant dans sa zone d'influence est majeure pour une partie importante de la population de Savoie et du pays de Gex. Cette question est historiquement ancienne et a reçu des tentatives d'ajustement depuis que la Réforme a séparé Genève de la Savoie et que le Traité de Saint-Julien-en-Genevois (1603) avait créé déjà une relation d'échange, de tolérance et de respect mutuel. Lire la suite...

 

A Aix-les-Bains, une tour du quartier de Lafin va être démolie. La chute de la Vigie, c’est le début de la fin pour ce lieu où Azzedine a grandi.

Au début des années 1970, un quartier sort des terres aixoises, idéalement situé, à distance à la fois pratique en termes de desserte et respectable en termes de nuisance sonore de la nationale mais aussi placé de manière idyllique, puisqu'au pied de la colline de Corsuet sous laquelle coule la rivière du Sierroz. Il est vrai que, à l'époque, soit les maires savaient gérer l'espace, soit ils n'avaient aucune affection particulière pour les promoteurs immobiliers. Peut-être avaient-ils tout simplement bon cœur voire un peu plus de respect pour les gens modestes qui méritaient, comme n'importe quel être humain quelque soit sa condition sociale, d'un lieu d'habitation agréable.

Lire la suite...
 


Page 7 de 10

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière