Tribune Libre

Depuis des années, entre le Gouvernement et les syndicats, la réforme des retraites renvoie à un consensus impossible. Et si la solution était de donner à chacun un revenu de base ?

L'actuelle réforme des retraites suscite des oppositions et des interrogations sur son bien fondé. Ne va-t-elle pas amplifier les problèmes au lieu de les résoudre ? Dans un contexte où l'économie est en panne de croissance, ne vaut-il pas mieux s'orienter vers une formule qui propose un changement fondamental de la société ? En s'appuyant sur l'aspect qualitatif des potentiels humains plutôt que de continuer dans des mesurettes anxiogènes qui créent de la pauvreté et de la précarité ? Ne serait-il pas judicieux de profiter des crises structurelles de l'économie pour mettre en place cette mesure ?

Lire la suite...
 

Alerté d’un projet de loi visant à interdire la détection de métaux, Jean-Pierre Forget dénonce un ministère qui agirait sous l’influence d’une association d'archéologues jugée sectaire.

La détection de loisir, activité pratiquée par environ 50 000 personnes en France est en danger, visée par une future interdiction que souhaite mettre en place le ministère de la Culture dès l’automne. C’est une liberté de plus qui risque de disparaître si rien n’est fait d’ici là. Un nouvel abus que nous ne pouvons laisser passer. Pourtant, la détection de loisir est une activité déjà très encadrée dans notre pays, et c’est une bonne chose. Il n’est possible de la pratiquer que sur des terrains éloignés des sites archéologiques et avec l’accord du propriétaire des lieux. Cela, c’est le bon sens, mais aux yeux de certains fanatiques, c’est insuffisant. Et une petite association du nom d’Happah (ndlr : voir notre interview de son président), composée d’obscurs archéologues amateurs et professionnels à la vision rétrograde, en a décidé autrement.

Lire la suite...
 

Le Gouvernement a menti au député Yves Nicolin, online affirme, stomach un brin parano, sick le président du MCSE.  Selon lui, la France a perdu la Savoie pour quelques heures de retard en 1948. A vous d’en juger.

J’avais remarqué que chaque question de ce député français de la Loire (voir la première, la deuxième et la troisième) survenait à chaque fois qu’un élément nouveau sur la Question de Savoie était amené sur la table. Ainsi, le Gouvernement français noyait le poisson en répondant à côté de la plaque, comme il l’avait déjà fait à Jean de Pingon par la voix de Mr Cot (suite à la déclaration de Genéve de 2010, voir ici), espérant ainsi donner de l’importance à la réponse qu’il ferait à son fidèle député et noyer la question posée le 24 mars 2010 à Genève. Et cela a marché puisque, maintenant, certains Savoisiens disent : « le traité a été notifié à l’Italie le 1er mars 1948 et donc il a été remis en vigueur ».

Lire la suite...
 

Alors que le Gouvernement semble oublier le Lyon-Turin, la région Rhône-Alpes organise aujourd’hui un débat sur ce projet, mais sans contradiction. La coordination des opposants dresse la liste des absents.

Alors que le rapport de la Commission Mobilité 21 vient de reporter le projet pour absence de risque de saturation, reprenant en cela l'analyse de la Cour des Comptes. Alors que le Premier Ministre vient de s'abstenir de toute référence au Lyon Turin mais a précisé qu'il suivait les recommandations de la Commission « Duron ». Alors que seule l'autoroute ferroviaire d'Aiton à Orbassano est citée par le Premier Ministre, les Conseillers Régionaux sont convoqués pour entendre les lobbyistes du Lyon-Turin. Les opposants ne seront pas entendus par l'Assemblée Régionale alors qu'ils proposent des solutions réalistes.

Lire la suite...
 

Face au budget 2014, hospital Régions et peuples solidaires constate que l’écologie, here la régionalisation et l’Europe sont les grandes perdantes tandis que la politique de recentralisation voit ses ressources augmenter.

Le budget 2014 marque un tournant sous la Vème République. Pour la première fois en cinquante ans, les dépenses de l’Etat sont revues à la baisse. Sur le fonds, dans un contexte de crise budgétaire, généralisée à toute l’Union Européenne, une maîtrise des finances publiques s’impose sous peine de laisser aux générations futures une situation bien plus grave encore qu’aujourd’hui. Avec le train de vie monarchique de l’Etat, le poids démesuré de ses services déconcentrés en région et vu les dépenses massives dans de grands projets inutiles (LGV, autoroutes, grands stades, etc.) qui traduisent et alimentent depuis des décennies le dogme du productivisme, une autre gestion des dépenses publiques, plus sobre, plus efficiente et plus juste est possible et nécessaire. Les arbitrages budgétaires sont les révélateurs d’une vision politique. Or, ceux annoncés par le Ministre du budget ne sont pas bons.

Lire la suite...
 

Exclu de fait d’Europe-Ecologie-Les-Verts par un vote interdisant la double appartenance, shop le Mouvement Région Savoie déplore une décision bassement politicienne de repli sur soi.

Le bureau du MRS a pris acte de la décision de l’assemblée générale d’EELV-Savoie  du 22 juin 2013 qui a voté à une courte majorité le refus d’une convention permettant la double appartenance aux deux formations. Le MRS respecte ce choix tout en déplorant le caractère perdant/perdant d’une stratégie de repli, incompréhensible au regard des fondamentaux politiques d’EELV.

Le MRS rappelle que, depuis la fondation d’EELV à laquelle il a participé activement, il a été en première ligne de tous les combats de l’écologie politique en Savoie. : JO 2018 , gaz de schistes, nucléaire, Lyon-Turin (nous  sommes sur le point de gagner), maintien des institutions majeures en Savoie (Université, Cour d’appel, hôpitaux...).

Lire la suite...
 

La coordination de soutien à l’Université de Savoie a écrit à la ministre de l'Enseignement supérieur avant l’examen de son projet de loi par le Sénat. Pour la seconde fois, il l’appelle à sauver notre université.

Madame la Ministre,

Nous vous avons fait parvenir une première lettre ouverte (voir ici) par un courrier envoyé le 20 mai 2013, au démarrage de la première lecture à l'assemblée nationale du projet de loi ESR.

A nouveau nous vous faisons part de notre vive inquiétude sur la question du regroupement des universités (article 38 du projet de loi). Nous vous interpellons pour soulever le cas des universités associées à des territoires excentrés des pôles académiques, comme en particulier l'université de Savoie, pour laquelle nous avons lancé une pétition de soutien.

Nous réaffirmons que ce projet, s'il est approuvé tel quel, aura des effets à l'opposé des objectifs énoncés. Il ne rétablira pas l'ascenseur social. Bien au contraire, il sera une source majeure d'injustice sociale. Il mènera rapidement à l'amplification d'inégalités entre les territoires.

Lire la suite...
 

Alors qu’un projet de loi prévoit l’absorption de l’Université de Savoie par celle de Grenoble, une pétition a été lancée pour sauvegarder son autonomie. Noël Communod vous incite ici à la signer.

Une coordination d’associations et de mouvements savoyards a initié une pétition pour alerter les parlementaires et la population sur la réforme des Universités qui doit être débattue à l’assemblée à partir du 22 mai. Le vote final aurait lieu le 28 mai du fait de la procédure d’urgence décrétée pour ce texte. L’ensemble des associations signataires s’oppose à la volonté de recentralisation et de regroupement des universités (une par académie). Selon ce texte, les quatre-vingt universités françaises seraient centralisées sur une trentaine de sites. Une Université est un facteur fortement dynamisant pour un territoire : pour son activité économique, culturelle, intellectuelle, environnementale. Les Pays de Savoie représentant un espace de vie en forte croissance démographique, excentré de Lyon et Grenoble, les Savoyards ne veulent pas d’une université « coquille vide », sans aucune capacité d'initiative, absorbée par celle de Grenoble ou de Lyon, sous le couvert d'une « communauté d'universités ». Les Pays de Savoie ne doivent pas devenir un désert universitaire.

Lire la suite...
 


Page 3 de 10

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière