Reconnaissant de s'être vu offrir la parole, find Azzedine fête un double anniversaire en remerciant une Voix proche de la léthargie depuis qu'elle a soufflé sa dixième bougie en catimini.

La Voué a été le premier canard à m'avoir donné la parole au lendemain de mon mandat de conseiller municipal, order il y a tout juste 5 ans. Elle a surtout été la seule à m'avoir régulièrement publié pendant que les autres journaux papiers ou internet de l'agglo aixoise, patient exception faite de l'Hebdo, m'ont carrément ignoré pour ne pas dire boycotté. Notamment le Daubé dans lequel je suis uniquement apparu quand il s'est agi de prise de paroles commune avec mes colistiers, mais jamais sur des sujets taclant le député-maire. La directrice de la rédaction du quotidien local le plus lu n'a jamais voulu me dire pour quelle raison elle ne voulait pas me faire intervenir dans ses colonnes... L'ordre venait peut-être d'en haut, ou d'à côté, puisque Mme Bernard, et ce n'est pas un secret pour personne, adulait, et adule sans doute toujours, le pensionnaire de l'Hôtel de Ville. Avec une passion aussi dévorante que celle qui anime justement Dord quand il s'attaque à la verdure aixoise ?!


Quant à L'Essor, ce dernier n'a jamais répondu à mes propositions d'articles, sans même prendre le temps ou avoir la décence de m'envoyer un mail pour me signifier qu'il ne voulait pas faire parler un citoyen engagé contre la politique municipal, il est vrai sans réel intérêt vu qu'il ne brûlait pas de voiture et n'agressait pas non plus les personnes âgées. Enfin, le très subversif Aix les Bains Le Journal, a toujours décliné mes prises de position, peut-être pas assez outrageuses contre DD. Dans le même temps, M.Girard, son rédacteur, offrait (et offre encore ?) de temps en temps une tribune à un autre administré provocateur, M.Freyre qui radote son dégoût des adjoints et conseillers quel que soit leur bord. Alors que j'ai été le seul à m'être opposé au Projet du Tillet en votant contre, à avoir modifié la lecture des questions diverses lors du conseil municipal en attaquant directement Dord en pleine session, etc...


Un brin de force vive


Je tiens donc à remercier, à l'approche de cet anniversaire, La Voué, Brice et Fred, mais aussi Mickaël, avec qui nous avions réalisé une vidéo sur la démolition de la tour de la Vigie. Ce fut d'ailleurs ma première intervention au sein de ce journal en ligne qui a su reprendre mes colères sans les dénaturer, comme une mère qui nourrit son bébé malgré ses pleurs, ou une mère patrie, une Savoie dont le lait de ses Bisseraines a probablement eu une incidence sur ma façon d'écrire. L'anniversaire de ma collaboration (tout à fait honorable) renvoyant à celui de La Voix des Allobroges qui a fêté ses dix ans dans un état proche de la léthargie, j'ai eu envie de la saluer en tentant de lui redonner un brin de force vive.

Aujourd'hui, j'ai arrêté toute activité politique, mais je continuerai à me demander pourquoi celles et ceux que Dord a roulés, politiquement parlant, n'ont pas trouvé la force ou exprimé l'envie de venir s'unir autour de moi pour représenter les Aixois(e)s de manière indépendante. Peut-être pense-t-on que comme L'Essor ou Le Daubé, voire Aix-les-Bains le journal, un gars comme Azzedine Zalif peut aussi à tout moment vous rouler, mais plutôt dessus, qui plus est avec une voiture volée.

Sacrés Savoyards ! N'oublions pas de dire à certains qu'on peut tous manger du sauciflard. Bis..millah..répétita !


Azzedine Filaz

 

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière