Tribune Libre

A Aix-les-Bains, l’aménagement du Boulevard Wilson serait-il le nouveau volet d’une politique visant à éradiquer les platanes pour laisser la place aux voitures ? Azzedine en est convaincu.

Après le boulevard de Lattre, l’avenue de Genève et l’avenue Franklin Roosevelt, une 4ème artère de la ville d'Aix-les-Bains, le boulevard Wilson, va subir bientôt un lifting, une fois que sera terminée la construction de logements sociaux « anti-bruits » le long de la voie ferrée. Le point commun entre ces quatre axes importants de l’ex-cité thermale : la suppression totale ou partielle des arbres afin de dégager un maximum d'espace, non pas pour y aménager un site propre comme cela se fait dans de plus en plus de villes, mais malheureusement pour y faire toujours plus de place à la circulation automobile ! Ainsi, on s'attend à retrouver toujours autant de voitures sur cet axe qui en voit déjà passer plus de 12 000 par jour. Cela génère les habituels bouchons aux heures de pointe avec en prime, au grand regret de ses utilisateurs, le blocage de transports en commun déjà bien éprouvés lors de leur passage au pôle intermodal de la gare.

Lire la suite...
 

Dans son rapport sur les finances publiques, prostate la Cour des comptes reprend nombre d’arguments avancés par les NO TAV à propos du projet Lyon-Turin. Ceux-ci s’en réjouissent dans un communiqué.

Alors que l’on attend la remise du rapport de la Commission d’enquête publique sur le Lyon Turin, les différentes associations d’opposant au projet viennent de nous envoyer deux communiqués. Le premier répond à un article publié dans la revue de la région Rhône-Alpes qui serait selon eux trompeur, partial et erroné. Qu’il s’agisse du budget nécessaire à ce projet, des données chiffrées sur le trafic routier ou de considération sur les temps de trajet à prévoir, les No Tav s’inscrivent en faux. Ils annoncent en revanche être sur la même ligne que la Cour des comptes dont le récent rapport sur les finances publiques contient certaines considérations qui concernent au premier chef le projet Lyon Turin. Nous publions aujourd’hui ce dernier communiqué qui pourrait presque laisser penser que la Cour des comptes a rejoint le mouvement No Tav...

Lire la suite...
 

La députée européenne Malika Benarab-Attou déplore dans un communiqué l'inauguration d'un square dédié au général Bigeard à Aix-les-Bains. Elle accuse le maire d'honorer un tortionaire.

Le Dauphiné Libéré nous apprend dans son édition du 15.06.2012 que le maire UMP d’Aix-les-Bains Dominique Dord inaugure, le 23 juin, un square portant le nom du général Bigeard. Attribuer le nom de Bigeard à un square n’est pas un évènement anodin en cette 50e année de l’indépendance de l’Algérie. Alors que ce cinquantenaire doit être le moment opportun pour rapprocher les peuples Français et Algérien, de cicatriser les blessures de cette période, la municipalité d’Aix-les-Bains ravive la douleur des victimes de Bigeard et la colère de celles et ceux qui en France se sont opposés à ses méthodes.

Lire la suite...
 

Avec les élections, une annonce était passée inaperçue : la galerie de sécurité du tunnel de Fréjus devrait être ouverte aux camions. L’ACAC et la FRAPNA signent deux tribunes pour le dénoncer.

Les élections législatives ont en Savoie été sans surprise, confortant ici comme ailleurs la bipolarisation de la vie politique. Hors l’UMP et le PS il semble plus que jamais n’y avoir point de salut électoral. Et chez nous, on se dirige vers six élus UMP dans la Yaute avec un Lionel Tardy qui se pose en homme fort sur Annecy, même s'il n'est pas passé au premier tour. En Savoie du sud, Bernadette Laclais devrait rejoindre Dominique Dord et Hervé Gaymard à l’Assemblée. La seule circonscription où le résultat s’annonce plutôt ouvert est la 3e du 73, que le PS espère ravir à l’UMP. Bref, pas de vrai changement, juste une simple alternance comme on en connait à peu près à chaque élection nationale depuis trente ans. Mais pendant que tous les médias étaient focalisés sur ces élections, il y a eu du nouveau du côté du tunnel de Fréjus, avec l’annonce que beaucoup redoutaient depuis des années : la galerie de sécurité devrait devenir un deuxième tube ouvert aux poids lourds. Cela a suscité deux tribunes libres que nous publions aujourd’hui.

Lire la suite...
 

Devant la menace de voir disparaître une université savoyarde qui serait absorbée par celle de Grenoble, le Mouvement Région Savoie réagit et veut croire qu'elle a encore une chance.

Attirée dans un processus de globalisation mis en œuvre par le gouvernement, affaiblie par les visées conquérantes de sa voisine grenobloise, piégée dans un projet de fusion à peine voilé mené par son actuel président, la jeune université de Savoie, qui a soufflé en 2009 ses trente bougies, risque bel et bien de disparaître. Cette université a été créée en 1979. C'est grâce aux efforts persévérants d’élus et d’universitaires, que notre territoire a été doté de ce service public indispensable à son développement et à son émancipation intellectuelle. L'université de Savoie a su mettre en place d’année en année des enseignements désormais reconnus sur le plan régional : l’IUT, les écoles d’ingénieurs et de management, les facultés de lettres, d’histoire, de psychologie, de sciences, de droit et d’économie, l’Institut de la montagne ainsi que récemment, l’Institut national de l’énergie solaire. Or aujourd'hui elle est de plus en plus dépendante des pôles universitaires grenoblois et lyonnais, dans lesquels elle est appelée à être assimilée.

Lire la suite...
 

Un de nos lecteurs dénonce un meurtre à Aix-les-Bains. Celui de la ville en fait, qui aurait été victime de son maire. Et on l’aurait laisser faire ?

Eh oui, le titre pourrait faire croire à un nouveau remake cinématographique de cette affaire criminelle qui n'a pas manqué de rebondissements. Sauf que là, il ne s'agit pas d'une fiction tiré d’un fait-divers macabre, mais bel et bien de notre réalité, triste réalité d'ailleurs. En effet, Dord est bien responsable et seul coupable de ce que notre jolie petite ville est en train de subir depuis 2001, date de son arrivée sur le fauteuil principal de l'hôtel de ville comme maire. Notons que son mandat de député accolé à celui de premier magistrat n'a fait qu'amplifier les dégâts dans une cité qui ne demandait qu'à évoluer tranquillement comme n'importe quelle autre commune, surtout qu'elle possédait un patrimoine et des ressources naturelles enviés par bon nombre d'autres agglomérations de sa dimension.

Lire la suite...
 

Lundi prochain, la Ville de Chambéry votera l'installation d'un système de vidéosurveillance. Une décision qui réjouit la droite locale, mais que conteste vigoureusement la Ligue des droits de l'homme.

Le 27 février prochain, le conseil municipal de Chambéry va voter une délibération relative à l'installation de caméras de vidéosurveillance dans certains quartiers de la ville. Coût estimé du dispositif : 250 000 euros, dont la moitié serait financée par l'Etat. Pour la majorité socialiste, l'objectif est « d'améliorer la sécurité des personnes et des biens et de lutter contre le sentiment d'insécurité ». Une position que partage la droite locale. Seuls les conseillers municipaux du Modem, du Front de Gauche et du NPA s’y sont opposés lors du précédent conseil municipal. Un appel a été lancée sur Facebook invitant les Chambériens à venir, caméra et appareil photo en main, soumettre les élus à la vidéosurveillance. Moins spectaculaire dans la forme, la Ligue des droits de l'homme a adressé un courrier au Conseil municipal pour dénoncer « une voie qui deviendra exponentiellement liberticide » en lui faisant la morale républicaine. Une lettre de passionné que nous publions en intégralité.

Lire la suite...
 

Cela fait plus de quinze ans que Marcel Girardin observe l’évolution du projet ferroviaire Lyon Turin. Il nous fait parvenir aujourd’hui une tribune remise hier matin au commissaire enquêteur.

L’enquête publique sur les accès français jusqu’à la «  future gare internationale voyageurs » de Chambéry, case située sur l’axe du futur tunnel ferroviaire de base du Lyon-Turin s’achèvera le 5 mars 2012 en Savoie, rx en Isère et dans le Rhône. Cette étape administrative doit nous conduire à élargir notre vision avec, en tête, la défense des intérêts stratégiques de la France. Le caractère européen voire transcontinental de ce projet a été constamment mis en avant pour en justifier la noble motivation mais a été essentiellement porté et défendu par des élus locaux, aux ambitions surtout locales. Le 30 janvier dernier, Messieurs Thierry Mariani et Mario Ciaccia, ministres français et italien des transports, ont cependant signé, à Rome, un avenant au vieil accord franco-italien du 29 janvier 2001, portant sur la construction de ce même tunnel de 57 kilomètres de long dont l’achèvement est maintenant annoncé pour 2023 après l’avoir été pour 2012, alors que la date de 2030 paraît bien plus raisonnable.

Lire la suite...
 


Page 5 de 10

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière