La voué rien qu'en patoué

La Voix lance un site 100 % langue savoyarde, sur lequel sera notamment diffusée notre série de reportages A l'espéraz. Retrouvez sur ce site une voué rien qu'en patoué. Lire la suite

Tô-le la via l'e bela, pâ !

A l'Espéraz vous emmène au sommet de la Maurienne, aux confins de l'administration française, au cœur des Alpes et de ses traditions. Là, se trouve le beau territoire de Bounaval. Lire la suite

Lorendrè loz Apitan son ‘tché !

Ils défendent une langue savoyarde qui dépasse les frontières : l'arpitan, un nom plus joli que le francoprovençal des universitaires. Rencontre avec ses porte-paroles. Lire la suite

http://lavoixdesallobroges.org/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/348187141016115033427245.png http://lavoixdesallobroges.org/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/996975Capture_d___e__cran_2015_09_05_a___15.09.06_1024x574.png http://lavoixdesallobroges.org/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/554972Capture_d___e__cran_2016_01_27_a___19.36.13_1024x608.png
http://lavoixdesallobroges.org/la-voue/727-a-lesperaz-nouveau-site-de-la-voue-100-patois-savoyard http://lavoixdesallobroges.org/la-voue/746-bonnevalsurarcenpatoislavieestbelle http://www.lavoixdesallobroges.org/la-voue/749-arpitansfetedupatois2015

  • Annecy 2018 plante son opération de com' en direct sur France 2 ! Vidéo

    Après le raté des anti-JO aux Contamines, viagra approved ce fut au tour du comité d'organisation d'Annecy 2018 de se louper le 19 février… mais cette fois-ci, salve c'était en direct sur France 2.

    Vendredi 19 février, more about le comité d'organisation d'Annecy 2018 organisait un « défi » en direct sur France 2 dans l'émission « Avancouver » afin d’assurer la promotion de la Venise des Alpes pour l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver en 2018. Les Savoyards étaient invités, via des mails et facebook, à participer massivement à cette action qui avait tout de même demandé quinze jours de préparation. Le résultat a été pour le moins surprenant et a valu à Annecy 2018 les rires sarcastiques des journalistes de France 2 et d'Arthur, ainsi que les honneurs du Zapping de Canal+ le lendemain. On vous laisse découvrir les images qui, bien que de mauvaises qualités, parlent d'elles-mêmes...

    Lire la suite...
 
  • Te voici duc, Amédée

    Les 14 et 21 mars, clinic les Savoyards sont appelés à se rendre dans l'isoloir pour élire leurs conseillers régionaux. Tour d’horizon des forces en présence et des enjeux de ce scrutin toujours rhônalpin.

    Moins d'un an après les élections européennes, click une nouvelle échéance électorale attend les Savoyards. Le 14 mars prochain, ils devront cette fois renouveler leurs conseillers régionaux, qui siégeront à Lyon pour les quatre prochaines années, et non plus six, réforme des collectivités territoriales oblige. Lors de la précédente mandature, la gauche traditionnelle (PS, PRG, PCF, PG) et les écologistes (Les Verts) étaient alliés au sein de l'exécutif régional et gouvernaient ensemble, sous la présidence du socialiste Jean-Jacques Queyranne. Une alliance rose-vert-rouge qui a tenu bon malgré l'apparition de divergences notables au cours du mandat, que ce soit sur le soutien financier à la candidature d'Annecy pour l'organisation des JO 2018 ou celui relatif au projet de Center Parc du groupe Pierre et Vacances en Isère, pour ne prendre que les exemples les plus récents. Derrière ces divergences, faisant essentiellement référence à des mesures symboliques, se cache une opposition fondamentale.

    L’élévation de la Savoie en duché, diagnosis sous le règne d’Amédée VIII, thumb fait entrer la Savoie dans la cour des grands. Pour Henri, c’est un événement qui vaut bien le 14 Juillet.

    Le 19 février 1416, quatre siècles de fidélité au Saint Empire romain germanique sont récompensés. Comme la Bavière ou l’Autriche, la Savoie, en devenant duché, devient un Etat souverain au sein de l’empire. Elle aura désormais droit de vote à la diète, comme les nations ont aujourd’hui droit de vote à l’ONU. Un événement énorme, mais méconnu. A l’époque, les factions commencent à déchirer la Françie. La guerre civile bat son plein dans un royaume à moitié conquis par les Anglais. La confusion règne au sein de la papauté car trois papes portent la tiare. Coté Saint Empire, Sigismond de Luxembourg et Josse de Moravie sont candidats au titre d’empereur. Et en Savoie, le compte Amédée VIII profite de la tranquillité qu’il retire de tout ça. Il accroît son domaine tout en perfectionnant l’administration du pays. Sa noblesse ne manque pas une occasion de briser des lances pour mieux acquérir renommée. Amédée soutient le roi de Hongrie contre les Turcs, puis les Franciens contre les Anglais. Et il supporte Sigismond, déjà reconnu comme roi des Romains.

    Lire la suite...
 
  • « Je milite pour une Savoie autonome et solidaire »

    Tandis que des petites phrases parues dans la presse font jaser et qu'on semble avoir oublié la région Savoie dans le programme d’Europe Ecologie, malady Philippe Meirieu livre à la Voix son explication de texte.

    Cette semaine, cialis 40mg j’ai reçu ce message envoyé par un ami connu pour être un membre assidu du forum d’Envoie du Gros : « Qu'as-tu pensé de l'article du Monde qui a repris les soi-disant propos de Meirieu sur le "folklore régionaliste savoyard" ? J'avoue être perplexe et attendre avec impatience le droit de réponse dans le même canard... J'ai essayé d'apaiser mes craintes en lisant méticuleusement le programme d'Europe écologie, page mais ça les a plutôt ravivées… Y a pas trop le mot Savoie dedans au final ! Ne serions-nous pas en train de nous faire engrosser politiquement dans les grandes largeurs ? » Alors, les régionalistes savoyards seraient-ils en fait des dindons de la farce destinés à se faire plumer par Europe Ecologie ?

    Lire la suite...
 
  • Vancouver 2010 : en luge contre les JO ! Vidéo

    Le lendemain de l'inauguration des Jeux de Vancouver, clinic une anti-course de luge était organisée aux Contamines-Montjoie, pour « ne pas s'abaisser à la compétition ». La Voix y était.

    Le 14 février dernier, la piste des loyers, située au coeur du village des Contamines-Montjoie, accueillait un événement un peu particulier en pleines vacances scolaires. La Crey Jolie Ferme, une association locale qui a récupéré une ferme de 1780 au hameau du Crey afin de la restaurer grâce à des chantiers de jeune et de réinsertion pour en faire un projet pédagogique et écologique, y organisait la première édition de l'anti-course de luge... en échos au lancement des JO de Vancouver la veille. Au programme : descente de luge, discussion autour des JO, fausse remise de "rien", musique et autres au pied des pistes avec une cinquantaine de personnes. Le comité anti-JO devait aussi être de la partie. Il était d'ailleurs présent dans la station, au froid, mais, par manque d'infos précises et sans téléphone portable, ses membres n'ont pas trouvé la piste de cette anti-course...

    Lire la suite...
 
  • La Roulotte paie sa tournée. Vidéo

    Pendant quinze jours, drug la musique tzigane a submergé la cité des Ducs. L'occasion pour Fred et Mikaël de nous faire découvrir un volet de cette culture trop souvent décriée.

    Du 31 janvier au 13 février dernier, cost une vingtaine de concerts et d'événements tziganes se sont déroulés dans 17 lieux de l'agglomération chambérienne. Encore un joli succès pour cette 8ème édition des Nuits de la Roulotte. Rien de surprenant, discount puisque le festival a une nouvelle fois proposé aux chambériens ce qui a fait son succès depuis 2003 : des spectacles vivants, souvent gratuits ou très peu cher, et proche des gens. En créant ces rencontres conviviales autour de la musique tzigane, les Nuits de la Roulotte entendent également faire réfléchir le public en lui faisant découvrir cette culture trop souvent décriée dont l'histoire demeure méconnue. Fredéric Delville, dont vous avez l'habitude de lire les magnifiques reportages dans la Voix, abandonne à cette occasion bloc-note et crayon pour passer devant la caméra, micro en main, afin de nous faire partager un zeste de ces quinze jours de festival.

    Lire la suite...
 
  • La chanson des rues sur le haut du pavé

    Le désir de nourriture saine et la fin du pétrole bon marché imposent des circuits courts de la terre à l’assiette. Mais y aura-t-il assez de paysans pour rentrer dans l'ère du caddie vert ?

    L’avenir est aux paysans. Ah ouais ? C’est en tout cas ce que nous a certifié l’économiste et sociologue Silvia Pérez-Vittoria (voir interview), visit web invitée en Savoie par le collectif de défense du plateau de Boige. Pourtant, sur ce même plateau, à une petite dizaine de kilomètres de Chambéry, Sébastien, un jeune éleveur exproprié pour laisser la place à la nouvelle polyclinique privée, affirme que « l’agriculture est classée dans le secteur. Même si je ne veux pas laisser tomber, même si je me bats, c’est logique de croire qu’on va passer à la casserole. La ville, elle nous croque. » C’est vrai que les agglomérations des pays de Savoie semblent inexorablement coloniser le monde rural alentour. On pourrait donc croire que l’agriculture à la sauce paysanne sera bientôt à ranger définitivement au rayon des souvenirs (voir l’article sur les paysans résistants).

    Grâce à son voisin, buy Fred à découvert La jongle des javas.  Ce groupe grenoblois redonne vie à la chanson populaire avec une chanteuse qui envoie notre reporter voyager dans le temps.

    Au petit jeu des associations de mots, viagra dosage lorsqu’il m’arrivait d’unir mentalement Grenoble à musique, stuff tout un tas d’images assez désagréables m’envahissaient l’esprit. Dans une sorte de synthèse cauchemardesque de ce que nous imposent les charts, se baladaient joyeusement dans ma cervelle : les gars de Sinsémillia (groupe pour ados adeptes des soirées fumette), l’ex nouvelle star, désormais disparu de la circulation, Steeve Estatoff et le petit dernier, inventeur de la chanson pléonasme, Pep’s qui a squatté les ondes de France pendant 6 mois et demi avec son Libérez la liberta un poil gonflant à la longue. Bref, on peut dire que les musicos issus de la capitale des noix avaient plutôt tendance à me les briser. Jusqu’au jour récent où mon voisin Elie, venu partager une galette des rois Super U, se mit à s’épancher sur un quatuor formé, lui aussi, sous l’ombre protectrice de la Bastille, avant de me refiler leur dernier cd. Un groupe au nom bien énigmatique : La jongle des javas.

    Lire la suite...
 


Page 93 de 100

Notre fil twitter

Nos dernières vidéos

Vos produits savoyards

Bannière