En 1860, approved une délégation savoisienne se rendit à Paris pour obtenir, generic entre autres, l’assurance de garder la cour d’appel à Chambéry.

Mars 1860 : l’annexion de la Savoie à la France approche à grands pas. Les élites savoisiennes, comme on les appelle alors, souhaitent obtenir des garanties avant d’accepter de devenir françaises. Il est donc envoyé en urgence à Paris une délégation de quarante et un notables. De son côté, Napoléon III désire rencontrer des interlocuteurs savoisiens afin de renforcer l’adhésion à la France. Il s’ensuit une négociation, qui a gardé l’appellation de pollicitation (c’est-à-dire offre de conclure une convention). Les délégués sont accueillis « avec tout l'apparat que l’étiquette réserve aux seuls ambassadeurs », d’après l’historien Victor de Saint-Genis. L’un d’eux déclare à l’impératrice Eugénie son espoir que « le plus beau des monts (ndlr : le mont Blanc) reçoive la visite de la plus belle des souveraines », ce à quoi elle répondit que ce monsieur avait acquis la galanterie française.


« Réaliser toutes vos espérances »

A un empereur autoritaire, prompt à dissimuler sa pensée (il avait été conspirateur !), Greyfié de Bellecombe, le chef de la délégation, va remettre en tête à tête une note exposant ses revendications. Le 21 mars, Napoléon IIIl reçoit les quarante et un et, selon la déclaration officielle du Moniteur, déclare : « Je tiendrai à honneur de réaliser toutes vos espérances », ce qui fut considéré par les Savoisiens comme l’acceptation de leurs demandes. Dans ce contexte, à mi-chemin entre Le Journal officiel et Gala, furent donc admis la création de deux départements, le maintien du Chablais et du Faucigny en terre savoyarde (qui alla de pair avec l’établissement de la zone franche de Savoie du nord), celui des diocèses de Chambéry, de Maurienne et de Tarentaise, mais aussi l’assurance qu’on ne toucherait pas à la Cour d’appel de Chambéry.

Jean-Pierre Lantaz


Article publié initiallement dans le n°14 de la VDA (automne 2007)

 

Notre fil twitter

Vos produits savoyards

Bannière